CalendrierFAQRechercherAccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Description des lieux Lun 1 Oct 2012 - 20:41

Paris, ancienne ville de culture et de lumière, centre des artistes et des intellectuels... Un tas de ruines, voilà ce qui reste de cette ville qui fut la plus belle du monde durant des siècles. Un tas de ruines dangereuses, ou pillards, animaux sauvages et autres créatures malfaisantes rodent sans cesse. Il n'est pas conseillé aux voyageurs de traverser ces ruines, il n’est pas conseillé aux militaires d’y aller. La seule zone où les créatures ont à peu près déserté c’est le sud qui sert actuellement de champ de bataille entre l'Empire du Massif et la Fédération Europa. Depuis longtemps, la forêt a repris ses droits sur ces ruines. Au milieu des tas de gravats des arbres ont poussés, de l'herbe et des arbustes se sont répandus. Bien qu'il soit encore possible de reconnaître des ruines, savoir par où l'on passe, qu’elle rue ont a emprunté est vraiment difficile. Quant au métro, la plupart sont inondés, et quelques galeries subsistent. Elles peuvent servir de raccourcis pour traverser la ville mais n'en sont pas moins dangereuses car de nombreuses créatures nocturnes y demeurent durant la journée. Mais au milieu de cet environnement hostile, sur ce qui fut l'île de la cité, se dresse un bastion de civilisation : Lutèce. Si en pleine nuit vous ne trouvez plus votre chemin, il vous suffit de suivre la lumière qui s'étend jusqu'aux étoiles. Mais pour accéder à Lutèce, ce n'est pas si simple. Par le sud, il faut passer par les ponts, tous biens gardés et subir plusieurs contrôles. En effet, les armes sont interdites dans la cité. Pour les citoyens de la Fédération Europa, y pénétrer et nettement plus facile. Il suffit de passer par le Nord et emprunté le RER B qui a été reconverti pour pénétrer au sein de la ville. En effet, le RER B démarre de bien plus au nord, au milieu des plaines, à partir d'une gare constamment sous haute surveillance et traverse toute la ville jusqu'à s'arrêter à la station de métro de Châtelet-les-Halles. Le métro vous dépose directement au pied de la station et vous n'avez plus qu'à descendre les escaliers. Là, vous tombez sur un marché. En effet, la grande station de métro de Châtelet-les-Halles a été reconvertie en un immense marché où tout peut s'acheter et tout peut se vendre dans les limites du cadre légal de la Fédération. Les étals sont à peu près répartis de partout et de nombreuses patrouilles déambulent afin d'empêcher les terroristes ou les opposants de pénétrer dans Lutèce. Si vous désirez pénétrer dans la ville, vous devez alors prendre le métro lui aussi fortement sécurisé, qui vous mènera directement au cœur de l'île de la cité. Une fois sortie du métro, vous découvrez une ville qui n'a rien à voir avec l'environnement qui l’entoure. Tout n'est que lumière et panneaux resplendissants. De petits immeubles de 3-4 étages pullulent de tous les côtés et sur chaque façade sont accrochés des écrans géants qui diffusent en continu des images du jour comme de nuit. Les rues sont constamment animées et les gens ne semblent pas craindre l'environnement qui les entoure. Il faut dire que la Fédération ne lésine pas sur la sécurité. En effet, la ville est entourée de très hauts murs de béton armé sur lequel déambulent de nombreux gardes afin de surveiller les alentours. Quant aux rues, elles sont parsemées de caméras qui filment le moins des faits et gestes des individus. Dans la vie, le bâtiment central et la cathédrale Notre-Dame de Paris. Plutôt bien conservé après la guerre, ce bâtiment est entièrement rénové afin de servir de centre administratif à la cité. Sur sa façade ont été accroché deux écrans géants qui diffusent en continu le discours du gouverneur suprême de la Fédération. En somme, la vie est particulièrement lumineuse et accueillante si on fait abstraction des mesures particulièrement renforcées concernant la sécurité.

La cathédrale Notre-Dame de Paris
Jadis lieu de religion, la cathédrale est actuellement le centre du pouvoir de la ville. Si l'extérieur n'a pas changé, excepté les deux écrans géants sur la façade, l'intérieur a été aménagé afin de recevoir les locaux du maire de la ville, l'État civil ainsi que le service des impôts. Dans les deux tours, se trouvent des gardes qui surveillent en permanence la place juste devant la cathédrale afin d'éviter tous les attentats. Lorsque l'on passe les deux battants de la porte, on s'aperçoit que tous les bancs étaient enlevés et remplacés par des bureaux sur lesquels travaillent les agents de la mairie. Au fond, dans l'ancienne sacristie, se trouve le nouveau bureau du maire et le cœur de l'église sert de salle pour le conseil municipal. La crypte, quant à elle, sert d'archives et tous les documents y sont entreposés. Il y a en permanence une foule de personnes qui font la queue à l'entrée au pouvoir accéder aux services de la mairie afin de réclamer quelque chose. Si vous avez une demande à leur faire, il faudra prendre votre mal en patience.

Le marché de Châtelet-les-Halles
La station de métro de Châtelet-les-Halles a été entièrement reconvertie en un immense marché. On n'y trouve des étals vendant absolument tout est entassé de manière anarchique en essayant de récupérer les meilleurs emplacements possibles. Ancien guichet, placard, salles du personnel et autre recoins ont été pris d'assaut par des marchands qui ont installé des étals définitifs et leurs boutiques à ces endroits-là. Ceux qui sont arrivés plus tard se sont installés là il y avait de la place, c'est-à-dire le long des parois les anciennes voies de métro qui ne part pas vers Lutèce, les couloirs encombrés de débris et autres coupe-gorge. Même s'il y a de fréquentes patrouilles qui quadrillent le lieu, il n'est pas rare que des voyageurs se fassent assassiner dans un coin et que des gens leur volent absolument tout. Châtelet-les-Halles, surnommé de manière péjorative par la population de Lutèce Metropolitolia, est un repaire de marchands et assassins tout aussi cupides les uns que les autres dans lequel on peut faire des affaires intéressantes mais dans lequel ils ne vont pas tarder si on a quelque chose de précieux sur soi.

Le cabaret du fleuve tranquille
Le cabaret du fleuve tranquille et l'établissement le plus renommé de la ville. Comme son nom l'indique est un cabaret dans lequel danseuses et jeux d'argent ainsi que l'alcool coulent à flot. Si cet établissement est tout à fait honorable, il n'empêche qu'il propose des services particuliers avec des filles à ses clients les plus fidèles. Néanmoins, les tarifs ne sont pas donnés. Allant de 5 à 15 euro-francs selon la réputation de la fille, le cabaret à une réputation qui dépasse largement les frontières de la Fédération. La plupart des spectacles intéressants et ont lieu et sont tous tirés de répertoire d'avant-guerre afin de redonner un peu de charme et de nostalgie à ceux qui y entrent. La propriétaire, une certaine Emma Rosenfeld, et particulièrement accueillante avec les clients. Cette femme d'une quarantaine d'années, aux cheveux blonds et au teint enjôleur, cache sous son simple visage un esprit très affinée des affaires ainsi qu'un sang-froid à toute épreuve. Elle est très protectrice envers ses filles ainsi que les personnes qui travaillent pour elle et toute personne qui s'en prend à un membre de la « famille » le regrettera amèrement.

_________________
Les sceaux ont été brisés! Craignez votre jugement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» L'Aurore : description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» Description des Lieux et monstres présents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Holocauste :: LA FEDERATION EUROPATitre :: Lutèce :: Lutèce-